Il possède l’une des zones de forêt méditerranéenne et rivière mieux préservée de la Sierra Morena. En promenant le long de ses chemins on est transportés à des lieux pleins de charme : saules, beaux réservoirs comme celui du fleuve Bembezar, canyons, pâturages du porc ibérique, zones traditionnelles pour démascler, fours à chaud en brûlant des cistes. Et pour les romantiques, à côté du séminaire abandonné “Los Angeles”, apparaît la Peña del Fraile, qui a inspiré l’ouvrage bien connu du duc de Rivas, « Don Álvaro et la force du destin » ; les deux points de repère sont visibles dès le sentier du Bembezar.